RT2012

Réglementation thermique 2012 (RT2012)

Depuis le 1er mars 2013, toutes les demandes de permis de construire pour les maisons individuelles et les extensions de plus de 30% de la surface de plancher nécessitent une attestation RT2012 d'un bureau d'étude thermique agréé indépendant.

Une étude thermique permet de mesurer et définir les dépenses énergétiques d'une maison en fonction de plusieurs critères : type de bâtiment, situation géographique, altitude, type de chauffage et de ventilation, menuiseries, superficie des logements, émission de gaz à effet de serre des sources d'énergie utilisées.

Elle comporte trois exigences de résultats définies par trois coefficients :

1°) Un objectif simple de consommation maximale d’énergie primaire d'un bâtiment "CEPmax" exprimée en kWhEP/m2 SHONRT/an (énergie primaire en kilowattheure par m2 de SHONRT et par an) prenant en compte le chauffage, le refroidissement, la production d'eau chaude sanitaire, l'éclairage artificiel des locaux et les auxiliaires (pompes, ventilateurs, etc.), déduction faite de l'électricité produite à demeure.

2°) Un objectif en besoin bioclimatique conventionnel maximal d'un bâtiment "Bbiomax" exprimé en point (sans dimension) prenant en compte le chauffage, le refroidissement et l'éclairage artificiel des locaux.

3°) Un objectif de température intérieure conventionnelle d'été "Tic", exprimée en T°

L'attestation de la prise en compte de la réglementation thermique se traduit par la création de deux documents officiels à établir à deux moments clés du processus de construction : le 1er au dépôt de la demande de permis de construire et le 2ème à l’achèvement des travaux de construction.


Test d'étanchéité à l'air (infiltrométrie)

Un test d'étanchéité à l'air (infiltrométrie) est obligatoire et sera effectué en fin de chantier par un certificateur agréé Effinergie.

Ce rapport sera joint à l'attestation RT2012 à l'achèvement des travaux.

La perméabilité mesurée sous 4 Pascal de pression, exprimée par le coefficient Q4Pa-surf, devra être inférieure à 0,6 m³/(h.m²).

Il est nécessaire de concevoir un bâtiment étanche à l'air, par la mise en œuvre d'un enduit projeté ou d'une membrane d'étanchéité spécifique à l'air.

Il est impératif de sensibiliser tous les corps d'état sur cette méthode de travail et sur cette nouvelle obligation de résultat.

Dans la mise en œuvre, il faudra être tout particulièrement attentif aux liaisons des coffres de volets roulants, à la pose des menuiseries dans le gros-œuvre, aux rebouchages de toutes les réservations, à l'obturation des gaines et boîtiers électriques, etc.


Glossaire

BBC : Bâtiment basse consommation (plus en vigueur) remplacé par la RT2012

Bbio : Besoin bioclimatique conventionnel

Bbiomax : Besoin bioclimatique conventionnel maximal

BPOS 2020 : Bâtiment à énergie positive (ou RT2020) règlementation thermique accrue qui devrait remplacer en 2020 l'actuelle RT2012

CEP : Consommation d’énergie primaire

CEPmax : Consommation maximale d’énergie primaire, exprimé en kWhEP/m2 SHONRT/an

HPE : Haute performance énergétique

R : Résistance thermique, exprimé en m2.k/w. (résistance haute = matériaux plus performant thermiquement)

RT 2012 : Règlementation thermique 2012 issue des Lois Grenelle (actuellement en vigueur)

THPE : Très haute performance énergétique

TIC : Température intérieure conventionnelle d'été, exprimé en T°

Ubât : Déperdition thermique totale d'un bâtiment, exprimé en W/m2.K

Ubâtmax : Déperdition thermique totale maximale d'un bâtiment, exprimé en W/m2.K

UP : Déperdition thermique surfacique d'une paroi, exprimé en W/m2.k. (déperdition faible = paroi plus performante thermiquement)